La grogne des médecins continue

Les principaux syndicats de médecins continuent d’exprimer leur désaccord avec la loi de modernisation de la santé. En marge de l’Université d’été du PS, 4 d’entre eux ont menacé de lancer des actions entre septembre et décembre pour protester. Une première journée de grève pourrait avoir lieu le 3 octobre, d’autres pourraient également suivre. Parmi les revendications exprimées, la CSMF souhaite que le tarif des consultations soit relevé à 30 euros au lieu de 23 actuellement pour un généraliste et 28 pour un spécialiste. Les tarifs trop bas des consultations seraient selon eux responsables du manque d’attrait de la médecine généraliste en France. Le projet de loi Santé sera examiné par le Sénat à partir du 14 septembre. La protestation devrait donc continuer à prendre de l’ampleur dans les prochaines semaines.

médecin (2)_opt